LOIN DU MONDE " Dans la quiétude des puys"- Gravel Magazine Avril 2021

Vélo Vert, le magazine spécialiste du VTT en France vient de sortir un numéro Hors-Série dédié au vélo d’aventure, gravel.

220 pages de contenu qui raviront les passionnés de vélo que vous êtes mais pour nous c’est à la page 158 que nous sommes heureux de retrouver le récit inspirant de cinq membres de la famille 2-11 qui ont, le temps d’un weekend affronté l’hiver auvergnat au guidon de leur MR4.

Un récit que nous vous laissons découvrir dans Gravel Magazine pendant que nous vous proposons de lire ici le ressenti de Lucie, Tony, Foucauld, Julien le tout mis en lumière par l’oeil expert de Tomas Montes plus connu sous le pseudonyme « Arrière Du Peloton ».

Tony Bidel – @tonybidel

Une bouffée d’air frais dans une époque où liberté rime avec confinement.

Le temps d’un weekend, nous avons créé un périmètre non privatif en errant au coeur de l’Auvergne sur nos bicyclettes.

Nous avons partagé des sourires, des mots, des moments, des émotions, retrouvé ce lien social si primordial.

Nous nous sommes retrouvés face à nous-mêmes dans un paradis blanc, rude mais si inspirant. Durant des kilomètres nous avons allié sportif et contemplatif si souvent opposés.

Nous avons vécu ensemble une aventure collective, solidaire, un moment récréatif où l’insouciance a pris tout son sens.

Foucauld Duchange – @foucauld_

En tant que scribe d’une aventure hivernale, il m’a fallu adapter mes méthodes d’écriture. En effet, écrire en roulant n’est jamais facile, encore moins ganté, alors que dire d’un périple dans la neige fraîche ? Heureusement, les mondes des mots et des images sont complémentaires et il m’a suffit d’ouvrir grand les yeux pour que le fil de l’histoire s’imprime dans ma rétine aussi sûrement que les pneus de mes compagnons traçaient leurs sillages dans les étendues vierges de l’Auvergne enneigée.

Tòmas Montes – @arrieredupeloton

It was supposed that I went to Saint Ours to work that weekend, but that responsibility quickly faded when the received me and I felt part of the group even without speaking a word of French.
Not speaking French was the least important because the language of those days was the laughter, the Puys, the chattering of teeth from the cold, the smoke from the bonfires, the coffee, the silent sound of the snow, the unexpected falls, the vanilla rum from Lucie,… But above all , the bikes that a passionate visionary like JP has created to unite complete strangers and turn them into longtime adventure buddies.
In the end the photos turned out well and I think I can continue to say that I did my job, even if I didn’t feel it as such.

Lucie Denis – @lucie_denis

J’étais comme une gosse à l’idée de participer à cette aventure avec la famille MR4. Et comme je venais à peine de récupérer mon cheval d’acier, il n’avait que quelques petits kilomètres au compteur. Il était donc temps de le baptiser au cœur des Puys, contrée de son créateur. C’est sous un manteau de neige soyeux et aussi blanc que l’ivoire que nous avons commencé à avancer. L’émerveillement était bien là, il nous enrobait dans sa poudreuse et nous invitait à parcourir les sous-bois. En regardant les images de Tomas j’ai comme l’impression que nous étions au bout du monde, en Laponie ou encore au Canada. L’illusion nous berce, le compteur disparaît sous la neige et les rires provoqués par nos nombreuses gamelles. De vrais enfants. »

Julien Gravaud – @jugrvd

Ces quelques jours ont été une parenthèse unique.

Le bruit cotonneux de la neige sous nos crampons, entourés de paysages lunaires et immaculés, des tasses de café fumantes réchauffant les mains, un feu de camp improvisé, des dérapages pas nécessairement contrôlés, pas plus que les fous rires…

Bref, c’est l’histoire de quatre drôles d’oiseaux munis d’appareils photo, que l’on a mis sur des vélos quand tout le monde fait du ski. »


Le MR4 de Mike.

Dimanche 30 Août 2020 9h00… JP, fondateur et gérant de 2-11 reçois un email de Jan Heine (le patron de René herse) avec pour objet « Pneus pour Zeroneuf? »

Un message anodin dans une aire moderne et digitale, pourtant cet email sonnera le départ d’une belle amitié avec Mike Tucker, fondateur et gérant de Zero Neuf.

Quelques semaines plus tard, après différents échanges d’emails et conversations téléphonique, une réelle connexion s’opère avec Mike dont l’histoire et le projet résonnent avec les propres choix de vie de JP. Rapidement, les deux entrepreneurs projettent de se rencontrer car leur intuition leur dit que des collaborations fructueuses sont à venir.

Les mois passent et lorsque qu’en automne, nous décidons d’organiser un shooting photo du MR4S de Julien, Mike nous avait parlé de deux de ses amis, photographes. Un WhatsApp plus tard, tout est organisé pour que Julien, Mike et Tómas le photographe se rencontrent et produisent une série de clichés qui finira sa route sur le site The Radavist.

Cette rencontre marque aussi le premier contact de Mike avec nos vélos puisqu’à l’occasion de cette séance photos il aura pu essayer les 1465 et MR4S de Julien !

Les vacances d’hiver sonneront finalement l’heure de la rencontre physique puisque JP accompagné de toute sa famille les passerons avec joie et convivialité chez Zeroneuf, au pied des Pyrénées. Un autre point commun que le goût pour l’accueil et le partage car Joss (la femme de Mike) et Mike offrent gîte et chambres d’hôtes comme Jp et Aurélie le proposent chez Rejaillir.

Entre deux sessions de ski de fond, quelques balades champêtres, la dégustation des bières et du café (une institution chez 09), la conversation dérive forcément sur le vélo et plus particulièrement sur le MR4. Il n’aura pas fallu plus que quelques coups de décapsuleur pour lancer le projet du maitre des lieux, qui étai fou de jalousie du MR4 de Tómas que nous avions eu la bonne idée d’amener dans nos valises pour qu’il vienne le récupérer chez Mike depuis Barcelone où il réside.

Mike qui vient plus traditionnellement du vélo de route, découvre depuis son installation dans les Pyrénées, l’énorme terrain de jeu qui l’entoure et la grande variété de surfaces à sa disposition. Le Mason Bokeh qu’il roulait, équipé de pneus René Herse Hurricane Ridge avait motivé l’envie d’un vélo simple, fiable et agile, à enfourcher sur un coup de tête ou à préparer pour de longues journées d’aventure. Un exigence particulière, le vélo sera rouge ! Comme le magnifique vélo acier vintage que Mike a chiné dans une brocante et qui orne le café-bar de Zeroneuf.

Après le désormais traditionnel détour en Touraine chez notre partenaire #Paintedbycyfac pour revêtir sa somptueuse robe Rouge, l’assemblage peut enfin démarrer à Saint-Ours, dans notre atelier.

Simple et efficace: Du Ritchey Comp pour les périphériques, une selle à laquelle le séant de Mr Tucker est déjà habitué: la Brooks C15 allweather carved et notre ruban de cintre favori le Silca Nastro Cuscino constitueront la base de ce montage.
Mike nous fera confiance pour la suite, avec un boitier de pédalier Chris King en complément du jeu de direction de la même marque et une transmission complete Shimano GRX800 mono plateau qui ne nous déçoit jamais !

Mike dispose déjà de plusieurs paires de roues de chez Hunt, mais nous avons tenu à monter son vélo avec les ENVE AG25 qui comptent parmi nos roues préférées et sauront apporter à Mike une expérience nouvelle sur les routes et chemins de France et d’Espagne.

Si l’idée d’un séjour dans les Pyrénées et de quelques sorties guidées avec Mike vous titille, vous aurez c’est certain l’occasion de voir très bientôt ce magnifique MR4 (et oui on est fans du rouge !)

 

PS: Zéroneuf et 2-11Cycles vous préparent plein de belles choses pour les mois à venir, des photos, un festival, des aventures…. restez connectés!

LE MONTAGE DU MR4 DE MIKE

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 (Acier) – Taille SM
  • Fourche Enve G Series Gravel – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Noir
  • Potence Ritchey Comp – 110mm
  • Cintre Ritchey Comp Butano  – 44cm
  • Guidoline Silca Nastro Cuscino – 3.75mm
  • Tige de selle Ritchey Comp – 27.2mm – 0° setback
  • Selle Brooks Cambium C15 All-weather
  • Boitier de pédalier Chris King Threadfit 24 – Noir
  • Pédalier Shimano GRX810 – 170mm – 40T
  • Dérailleur AR Shimano GRX RX812
  • Cassette Shimano – 11×42
  • Chaine Shimano Ultégra
  • Leviers + Etriers Shimano GRX RX810 – Flatmount – Hydraulique
  • Roues Enve AG25 – Carbone – 700c
  • Pneus René Herse Barlow Pass
  • Pédales Shimano XTR
  • Porte-bidons Silca Sicuro Titane
  • Poids 9,4kg


Le MR4 de Léa

Léa a connu 2-11 par l’intermédiaire de Lucie à qui nous avons réalisé Maurice, son MR4. Copines dans la vie, de vélo et d’aventures, elle partagent toutes les deux un amour inconditionnel de la nature, de l’exploration et du bon vivre.

Léa roulait sur un Riverside et lors de son dernier weekend de vagabondage, elle a pu essayer le MR4 de Lucie. Elle a de suite adoré le dynamisme, le coté plus joueur et fun de notre MR4.

Après cet essai plein de promesses, Léa a pris contact avec nous via notre page Instagram. Quelques échanges téléphoniques plus tard, Léa a décidé de partir sur la base du MR4 full Ritchey que nous vous avions présentés il y a quelques semaines en y apportant quelques modifications que nous vous laissons découvrir dès maintenant.

Le vélo de Léa part de notre cadre MR4 en taille SM, fabriqué avec les tubes aciers Velospec 75 et sublimé avec notre Jaune « Tanaisie ». Contrairement à notre kit cadre habituel, ici la fourche est la Ritchey WCS Adventure. Cette fourche est notre second choix pour une fourche a oeillets, notre préférence allant vers la Enve ADV pour sa grande polyvalence d’emport, d’intégration de durite et cable de lumière sur dynamo, son esthétisme et surtout la garantie à vie que la marque propose. Le tout est assemblé sur un classique mais toujours sublime roulement Chris King.

Potence, cintre et tige de selle restent chez Ritchey avec la gamme Comp, des pièces simples, fiables et durables. Nous profitons de l’occasion pour vous rappeler que chez 2-11Cycles, nous vous conseillerons toujours  à budget égal, d’investir dans une meilleure paire de roue plutôt que des composants plus léger et plus coûteux… Le comportement de votre vélo en ressortira nettement amélioré et surtout un upgrade des périphériques peut se faire facilement au cours des vos années de pratique.

Léa utilisera son vélo en majorité pour des aventures Offroad, elle a donc choisie de monter une guidoline Silca Nastro Fiore de 2.5mm d’épaisseur, apportant un confort important. L’autre élément de confort et très personnel reste la selle, ici une brooks C17 All Weather.

La transmission Shimano GRX600 assurera le transfert d’énergie entre le pilote et le vélo. 1x11V, plateau de 40T et cassette 11×42. Nous recevons des emails et messages tous les jours au sujet des transmissions et tenions d’ailleurs à vous remercier pour cela. Après de multiples essais, et des dizaines de milliers de kilomètres, la transmission Shimano GRX est celle que l’on trouve la plus adapté à notre MR4 tant par sa polyvalence que sa performance et sa fiabilité dans le temps.

Nous vous parlions de l’importance du choix de la paire de roues plus haut dans l’article, Léa est exactement partie sur cette optique et plutôt que de garder la paire de roues Ritchey Zeta Comp, elle s’est fait plaisir en montant les nouvelles roues Mavic Allroad SL+ en 650B. Outre l’esthétisme épuré de ses roues, nous adorons la technologie sans fond de jantes pour un montage tubelesse simple et fonctionnel. La paire pese 1590g nue et fait partie des roues en aluminium millieu de gamme que nous apprécions pour leur robustesse et leur qualité de roulage. Souvent décrié ici et là, Mavic reste un fabricant de roues de qualité avec qui nous sommes fier de pouvoir désormais collaborer.
Pour sublimer cette paire de roue et répondre aux attentes de la pratique de Léa, les pneus René Herse Juniper Ridges Extralight (650Bx48) à crampons viennent terminer ce montage.

Nous profitons de la présentation du vélo de Léa pour dire que nous sommes heureux de voir qu’une nouvelle femme rejoint la famille 2-11. Quand nous avons conçu le MR4, il a été pensé comme un instrument unique de liberté et d’évasion avec une géométrie répondant à une majorité de pratiquant peu importe le genre, les croyances, ect… Nous avons souhaité sortir de ce clivage de géométrie homme et femme qui pour nous, n’a peu de sens si ce n’est marketing et nous avons décidé que le MR4 devait être un vélo permettant au plus grand nombre d’être un moyen de partage, de rassemblement autour d’une même passion, pratique.

LE MONTAGE DU MR4 DE LEA

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 (Acier) – Taille SM
  • Fourche Ritchey WCS ADV – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Noir
  • Potence Ritchey Comp- mm
  • Cintre Ritchey Comp – 42cm
  • Guidoline Silca Nastro Fiore – 2.5mm
  • Tige de selle Ritchey Comp – 27.2mm – 0° setback
  • Selle Brooks C17 All Weather – Noir
  • Boitier de pédalier Shimano Ultegra
  • Pédalier shimano GRX600 – 40T – 170mm
  • Dérailleur AR Shimano GRX600
  • Cassette Shimano GRX- 11×42
  • Chaine Shimano Ultegra
  • Leviers + Etriers Shimano GRX600 – Flatmount – Hydraulique
  • Roues MAVIC AllRoad SL
  • Pneus René Herse Juniper Ridge (650Bx48) – Extralight – Noir


Le MR4 de Laurent

Laurent nous avait contacté début 2020 pour réaliser son compagnon quotidien. Il souhaitait remplacer le sobre Versatile qu’il roulait depuis plusieurs mois par un vélo mieux équipé et plus dynamique.

Laurent utilise son vélo tous les jours de l’année pour se rendre au travail mais il réalise aussi plusieurs aventures longue distance par an. Il fallait donc que le vélo soit capable de briller dans ces deux pratiques.

Sur la base d’un kit cadre taille SM, nous avions réalisé un montage à la carte full ENVE, agrémenté d’une magnifique peinture personnalisée, inspirée du Cuprit brown de Peugeot légèrement modifiée par un vernis mat.

A la fin de l’automne dernier, Laurent a malheureusement heurté un bloc de granit masqué par des feuilles et qu’il l’a fait chuté lourdement. Plus de peur que de mal pour le pilote mais le vélo a absorbé le choc frontal en déformant le cadre. Bien soutenu par son assureur, Laurent a pu relancer un projet pour remplacer le kit cadre… L’occasion d’apporter quelques modifications.

Laurent roulera désormais sur un kit cadre MR4 de dernière génération, avec fourche Enve. Le cadre a reçu la même peinture mat, toujours aussi réussie et unique.

Complètement satisfait de son groupe Shimano GRX800 mono plateau, Laurent n’a pas souhaité toucher à la transmission. Celle ci a juste subit une révision complète (démontage, nettoyage, graissage, gaine et câble neufs) et hérité d’une chaine neuve, bien lubrifiée avec nos produits Silca. Des plaquettes neuves ont achevé la remise en forme du groupe.

Aucune modification sur le cockpit qui n’avais pas souffert, le cintre Enve Gravel a uniquement reçu un ruban de cintre Nastro Cuscino neuf pour remplacer le précédent qui avait été endommagé.

La chute de Laurent étant survenue dans des conditions d’éclairage défavorables, nous avons décidé d’équiper le vélo d’une roue à moyeu dynamo (Son) et d’un kit d’éclairage complet avec une lampe Sinewave Beacon à l’avant et d’un Supernova E3 Tailight à l’arrière. Lumière à tous les étages !!
La Beacon permettra également à Laurent de bénéficier d’une recharge de son GPS pour les longues aventures.

LE MONTAGE DU MR4 DE LAURENT.

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 (Acier) – Taille SM
  • Fourche Enve G Series Gravel – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Noir
  • Potence Enve – 90mm
  • Cintre Enve G series – 42cm
  • Guidoline Silca Nastro Cuscino – 3.75mm
  • Tige de selle Enve – 27.2mm – 0° setback
  • Selle Specialized Power
  • Boitier de pédalier Chris King Threadfit24 – Noir
  • Pédalier Shimano GRX RX810 – 1x11V – 40T
  • Dérailleur AR Shimano GRX RX812
  • Cassette Shimano – 11×42
  • Chaine Shimano Ultegra
  • Leviers + Etriers Shimano GRX RX810 – Flatmount – Hydraulique
  • Roue AV : Jante Enve G27 (650B) x Rayons Sapim CX Ray – Moyeu Dynamo SON Deluxe12
  • Roue AR : Jante Enve G27 (650B) x Rayons Sapim CX Ray – Moyeu Enve
  • Pneus René Herse Juniper Ridge (650Bx48 –  Crampon) – Extralight – Noir
  • Lumière AV Sinewave Beacon – Noir
  • Lumière AR Supernova – E3 Tail Light 2


[CONSEILS] Pneus et pressions

Bons pneus et bonne pression constituent le moyen le plus accessible d’améliorer la performance de son vélo.

Nous vous conseillons quotidiennement sur le sujet et vous avez été nombreux à nous demander de résumer et centraliser quelques informations sur le sujet. c’est l’objet de cet article qui pourra d’ailleurs être évolutif.

À mesure que nos pneus s’élargissent et que la pression diminue, il n’a jamais été aussi important de choisir la bonne pression de pneu pour un cycliste et un vélo. Trop haute et vous ressentirez toutes les vibrations de la route et risquerez plus de crevaisons. Trop basse et le pneu pourrait s’affaisser sur un appui ou la chambre a air se pincer.

Essayons ensemble de faire un point synthétique sur le pourquoi et le comment du pneumatique et de sa mise en pression. En préambule nous vous recommandons d’écouter ou de ré-ecouter le podcast « Atelier » Dans la tête d’un cycliste enregistré avec Arnaud Manzanini.

Sur le montage des pneus, nous vous renvoyons vers deux vidéos que nous avons réalisées:

Mise en place des pneus et verrouillage des tringles

Montage tubeless complet

QUELLE PRESSION POUR MES PNEUS?

Règle 1: OUBLIEZ les inscriptions moulées ou imprimées sur le flanc du pneu qui n’ont d’autre utilité que de présenter des garde fou légaux.

La pression de gonflage de référence d’un pneu est déterminée par le volume d’air qu’un pneu peut contenir et le poids du système (vélo, pilote et accessoires). Le volume d’air qu’un pneu peut contenir est déterminé par sa taille nominale mais aussi par la taille de la jante ou plus précisément sa largeur interne. 

Au cours des 30 ou 40 dernières années, les cyclistes ont appris à croire que les vibrations et le bruit des hautes pressions et des pneus étroits qui roulent sur le tarmac sont synonyme de performance. Curieux quand le bon sens et la physique nous indiquent sans l’ombre d’un doute que bruit, vibration ou chaleur sont les marqueurs d’une déperdition d’énergie.

Nous devons réapprendre à quoi ressemble la performance. Un système efficace devrait être souple, doux et silencieux. Nous devons reprogrammer notre cerveau et ancrer un nouveau paradigme, fondé plus sur la science et moins sur les sensations

PERFORMANCE ET CONFORT

Ne sous-estimez jamais l’influence du confort sur vos performances. Un pilote qui est à l’aise sur sa machine peut rouler plus longtemps et produire plus de puissance.
Concernant notre sujet du jour, plus un pneu est souple, plus il est confortable et plus il est performant.

Ces vibrations ou secousses que l’on vous a appris a considérer comme des marques de performance sont en réalité un signe  de ce qu’on appelle les « pertes par suspension ». Ces dernières sont en fait une part de l’énergie de l’interface route / pneu qui se dissipe dans votre propre corps sous forme de chaleur et vous coûte une part de performance.

Le moyen de réduire ces pertes est d’utiliser des composants et des matériaux avec un faible hystérésis.

En vulgarisant, nous pourrions dire que plus le terrain est accidenté, plus vous avez besoin de «confort» pour rouler plus vite. Incroyable non?

BASSE PRESSION. LA NOUVELLE NORME… ou presque

Le peloton professionnel est en train de rejoindre la science et les fabricants de roues développent des jantes plus larges capables de supporter des pneus à des pressions plus basses. 

Par exemple, les roues Enve 3.4AR sont des jantes sans crochet de largeur intérieure de 24 mm, ce qui permet à un pneu de 28 mm de monter jusqu’à 30 mm dans la vie réelle et recommande une pression de 4,5 bar (65 PSI) pour un cycliste pesant 80 kg.

C’est nouveau, dingue et très excitant.

Un pneu de 23 mm était autrefois standard pour un pneu de route. Maintenant, la majorité des coureurs utilisent des 25 ou 28mm selon les circuits. De nombreux travaux scientifiques démontrent leur supériorité et le (TRES) faible impact sur l’aérodynamique du système.

Dans notre atelier, nous préconisons de monter les pneus les plus larges (et le plus souples) qu’un cadre peut supporter. 

Nous prédisons que dans quelques années les coureurs professionnels (donnant la priorité à l’aéro et au poids) courront en 28 et que les cyclistes compétiteurs et amateurs (donnant la priorité au confort) courront en 30 ou 32 sur leurs vélos de route.

La révolution est en marche mais dans un univers pétrit de certitudes, c’est une révolution qui prendra encore du temps pour quel e message se diffuse dans toutes les strates du cyclisme. La prime est au nouveaux « néo » cyclistes qui débutent et découvrent en profitant directement d’un savoir à jour.

CALCUL DE VOTRE PRESSION DE PNEU OPTIMALE

Heureusement, il existe d’excellents calculateurs de pression des pneus pour faire le calcul compliqué pour nous. 

Vous aurez besoin de quelques informations clés à portée de main:

  • Poids du système (pilote + vélo + accessoires)
  • Diamètre de la roue (650b / 700c / 26 ″)
  • Largeur du pneu (assurez-vous de mesurer la largeur réelle, pas seulement de disposer de la largeur indiquée sur le pneu)
  • Répartition du poids (la géométrie du vélo – endurance, course, gravel, etc.)

Entrez vos informations dans l’un de ces calculateurs et c’est parti!

Calculateur de pression des pneus René Herse

Calculateur de pression des pneus Silca Pro

Calculateur de pression des pneus Sram AXS

Application de calcul de la pression des pneus  « google play »  « APP Store« 

Ces calculateurs donnent un bon point de référence à la pression qui fonctionnera le mieux pour vous. Attentions ils ne donnent pas tous le même résultat et peuvent demander un certain temps d’apprentissage. Evitez de renseigner de manière optimiste la surface de référence, « New pavement » chez Silca serait une route revêtue d’un enrobée fin et neuf…une situation de roulage que l’on ne rencontre au mieux que sur quelques centaines de mètres.

Une fois une pression de référence calculée, autorisez vous un intervalle de +/- 0,3 bar, selon les préférences du pilote et le terrain. Par exemple, si vous prévoyez de rouler sur un tarmac super doux, ajoutez jusqu’à 0,3 bar supplémentaire à votre pression recommandée. 

Sur un terrain accidenté, descendez de 0,3 bar. Il s’agit de lisser les vibrations et de minimiser la résistance au roulement.

DIFFERENCE DE PRESSION AVANT/ARRIERE

Alors que certaines calculatrices donneront une pression avant et arrière recommandée provenant principalement de la géométrie du vélo, c’est là que vous, le cycliste, intervenez pour peaufiner les choses. 

Par exemple, en utilisant l’application de pression des pneus (basée sur les travaux de Frank Berto), n’utilisez que le résultat de la roue arrière. Le pneu avant doit être gonflé entre 0,9 et 0,95 fois la pression de la roue arrière. La différence dépend de votre style de pilotage. Si vous êtes quelqu’un qui aime rouler en danseuse, une pression plus élevée (0,95 x l’arrière) a du sens, si vous aimez rester assis, optez pour quelque chose d’un peu plus doux – 0,9 x l’arrière.

ET LES PNEUS TUBELESS?

Il y a une idée fausse selon laquelle rouler en tubeless implique une pression plus basse. Ce n’est pas le cas. 

Le tubeless PERMET une pression plus basse, mais la pression idéale qu’un cycliste doit utiliser reste toujours déterminée par le poids  du système et le volume d’air que peut contenir le pneu. Le Tubeless peut se révéler idéal pour les cyclistes plus légers qui ont besoin d’une pression basse qui induirait trop de risques de pincement des chambres à air. 

Dans l’état actuel de la technologie, et d’après notre expérience, nous recommandons l’usage de chambres à air pour des sections de pneus allant jusque’à 30/32mm et, si cela vous est utile et que vous souhaitez investir un peu de temps dans l’apprentissage nécessaire à l’utilisation d’un système tubeless, de le mettre en oeuvre sur des pneumatiques de section minimale de 35mm.

Dernière recommandation, en l’absence de littérature normative pour le tubeless (entendez par là une entente entre les manufacturiez de pneus et de roues – qui ne verra certainement pas le jour avant 2025 au mieux-) nous déconseillons l’usage d’un système tubeless au delà de 4,1 bars (60 PSI) –  c’est également la recommandation de la marque René Herse.

Quoi qu’il arrive, au-dessus de 4 bars, les préventifs ne fonctionnent pas aussi bien sur les crevaisons et ont tendance à être pulvériser sur le vélo et le cycliste en action

De surcroit, si vous roulez équipés de pneus en section 25 à 32, vous recherchez probablement la performance maximale et empruntez  des routes lisses et propres dans la plupart des cas. Pour ces usages, rien de vaut de bonnes chambres à air en latex à l’intérieur de pneus légers et souples. Chambres à air Silca dans un peu René Herse extralight évidemment ! Si vous ne souhaitez pas souffrir du besoin plus fréquent de re-gonflage induit par le latex, des chambres butyl offrent le même niveau de resistance au roulement qu’un système tubeless en ordre de marche (c’est à dire avec assez de préventif pour réparer une éventuelle crevaison).

BONNE PRESSION = BONNE POMPE

Toutes les pompes n’offrent pas un haut niveau de précision et plus la pression que vous souhaitez utiliser est basse, plus votre outil doit être sophistiqué. Recherchez une pompe avec un cadran facile à lire et avec un manomètre dont la précision est inférieur à 3%. Envisagez deux pompes – une pour les pneus que vous aimez utiliser à une pression plus élevée (tout ce qui dépasse 60 psi) et une pour vos pneus basse pression (tout ce qui est sous 60 psi) ou bien une pompe à manomètre digital. Assurez-vous que le cadran de pression est facile à lire. Assurez-vous que votre pompe obtient à plusieurs reprises les mêmes résultats. Encore une fois nous ne saurions que trop vous recommander d’utiliser les pompes Silca, les plus fiables et précises du marché.

 

 


Le MR4 de Stéphane

Adepte des grandes sorties et des épreuves longue distance, Stéphane souhaitait remplacer sa fidèle monture (un Genesis Croix de Fer) par un vélo plus moderne, plus sportif et plus léger.

Convaincu par la géométrie de notre MR4, la possibilité de personalisation dans un délai court a terminé de convaincre Stéphane de se lancer dans l’aventure avec nous.

Ce MR4 va être utilisé dans plusieurs configurations:

  • sorties du week-end
  • épreuve longue distance
  • cyclotourisme / voyage

Il fallait donc qu’il puisse être équipé d’un moyeu dynamo mais aussi d’une certaine capacité d’emport. La nouvelle fourche Enve ADV que nous avions déjà utilisée sur le vélo de Lucie se révélera une nouvelle fois très versatile pour cela. Capable d’accueillir des « cargo cages » ou encore mieux un rack Low rider pour charger des sacoches latérales (18kg au total!) elle sera donc répondre présente pour les voyages au long court avec bagages. Le routage du câble de Dynamo en interne est un plus.

Pour les roues une paire de Tune crosser Endurance représente un compromis légèreté / solidité parfait. Les roulements à graisse solide SKF sont un plus dans le moyeu arrière. Quasi impossible à prendre en défaut. Les Barlow Pass 700cx38 en carcasse endurance parfont le train roulant procurant confort et tranquillité d’esprit.

Habitué à une transmission double plateau, Stéphane a sélectionné  le groupe Shimano GRX800 qui s’avère encore une fois parfait dans toutes les conditions avec des plateaux de 48 et 31 dents associés à une cassette en 11-34

Dès les premiers contacts, la question de la personalisation de la peinture avait été évoquée. Ainsi, cadre et fourche ont fait un détour par La Fuye pour se parer d’un coloris candy cuivré avec des insertions de faux chrome sur bases et haubans. Un savant mix entre modernité et clin d’oeil au passé, renforcé par l’usage d’un jeu de direction Chris King silver.

LE MONTAGE DU MR4 DE STEPHANE

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 (Acier) – Taille ML
  • Fourche Enve ADV – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Silver
  • Potence Ritchey WCS – 90mm
  • Cintre Ritchey WCS  – cm
  • Guidoline Silca Nastro Fiore – 2.5mm
  • Tige de selle Ritchey WCS – 27.2mm – 0° setback
  • Selle Pro Stealth
  • Pédalier Shimano GRX RX810 – 48×31
  • Dérailleur AR Shimano GRX810
  • Cassette Shimano – 11×34
  • Chaine Shimano
  • Leviers + Etriers Shimano GRX 810 – Flatmount – Hydraulique
  • Roue AV : Jante Stans Grail MK3 – Rayon Sapim D-Light – Moyeux SON 28 12 (Dynamo)
  • Roue AR : Jante Stans Grail MK3 – Rayon Sapim D-Light – Moyeu Tune Climb Hill Endurance
  • Pneus René herse Barlow Pass Endurance (700x38c)
  • Pédales Look X-Track Gravel
  • Porte-bidons Silca Sicuro – Titane
  • Porte Bagage AV Tubus Low Rider –
  • Peinture personnalisée
  • Poids 10.9kg complet avec tout les accessoires


Le MR4 de Lucie

2-11Cycles souhaite la bienvenue à Lucie dans la Famille !

Lucie représente fièrement un cyclisme moderne que nous aimons et revendiquons chez 2-11 Cycles, un cyclisme libre.

Véritable aventurière sous toutes ses formes, Lucie aime en particulier prendre son vélo pour explorer les territoires reculés de notre beau pays, y poser un bon bivouac, déguster les spécialités locales, préparer des cafés en toutes circonstances, tout ça en profitant d’un beau paysage. Lucie aime aussi les challenges, c’est pourquoi elle s’alignera cet été sur la French Divide.

Lors d’un de ses derniers périples en Auvergne, Lucie nous a contacté pour venir nous rencontrer à l’atelier. Indisponible à ce moment, nous avons continué à discuter et commencé a imaginer les premières lignes de son MR4, surnommé Maurice, en hommage a son grand père Auvergnat (une belle histoire humaine et vous savez que l’humain est une de nos priorités chez 2-11Cycles).

Ce MR4 devait être un vélo capable, fiable et unique.

Lucie mesure 1m71, nous avons donc après analyse de sa posture sur son ancien vélo décidé de partir sur la base de notre cadre MR4 en taille S/M.

Après un passage chez notre peintre pour se parer d’un éclatant British Racing Green, Lucie a fait le choix d’agrémenter son montage avec des composants au coloris argenté, comme le jeu de direction Chris King, l’ensemble collier de selle, tige de selle et potence Thomson… Pour compléter ce look élégant, une touche de beige grâce aux pneus René Herse Juniper Ridges Extralight (650Bx48).

Lucie roule très souvent avec des sacoches. Afin de répondre a son besoin de chargement nous avons sélectionné la nouvelle fourche Enve ADV (désormais disponible en option sur tout nos MR4). Cette fourche est à nos yeux la plus versatile sur le marché et répond à toutes nos exigences de qualité. Elle décuple les possibilités d’emport sur votre vélo; « cargo cages », racks avants plus classiques ou racks low rider, libre à chacun de choisir la configuration la plus adaptée à ses attentes. 

Cette fourche Enve Adventure intègre également un routage de cable pour une éventuelle dynamo et évidemment la possibilité de fixer un garde-boue et un phare.

Pour la transmission, un choix simple basé sur la fiabilité, le groupe favoris chez 2-11Cycles, le bien nommé Shimano GRX-810, ici dans sa version monoplateau avec un plateau de 40T et une cassette en 11×42.

Seconde nouveauté Enve sur ce MR4, les roues sont le modèle AG28 dont le lancement mondial a lieu aujourd’hui même! Issue de la série « Foundation » chez Enve (fabrication en plus grande série, specs légèrement différentes) ces roues sont proposées à 1800euros TTC en configuration de base et reprennent les grands principes de la série G haut de gamme gravel chez Enve. Légèrement plus lourdes elles présentent néanmoins de grandes qualités dynamique et comme le reste de la gamme, sont garanties à vie.

Nous testions depuis octobre ces roues AG28 (650b) et AG25 (700c) et nous sommes ravis de pouvoir désormais en équiper vos vélos car elles sont particulièrement adaptées à nos MR4.

Pour les roues de Lucie, nous sommes partie de la jante AG28 et avons réalisé un montage personnalisé avec les moyeux Industrie Nine et des rayons Sapim CX Ray Silver afin de lui permettre de marier le coloris des moyeux a ses autres composants.

LE MONTAGE DU MR4 DE LUCIE

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 – Acier – Taille SM
  • Fourche Enve Adventure – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Silver
  • Potence Thomson X4 – 90mm – Silver
  • Cintre Ritchey Classique – 42cm
  • Guidoline Silca Nastro Cuscino – 3.75mm
  • Tige de selle Thomson Elite – 27.2mm – 0° setback – Silver
  • Selle Brooks C13 Carbone
  • Boitier de pédalier Shimano Ultegra
  • Pédalier Shimano GRX RX810-1 – 40T
  • Dérailleur AR Shimano GRX RX812
  • Cassette Shimano – 11×42
  • Chaine Shimano
  • Leviers + Etriers Shimano GRX RX810 – Flatmount – Hydraulique
  • Roue AV montage Artisanal : Jantes Enve AG28 (650B) – rayons Sapim CX-Ray Silver – Moyeu Industry Nine silver
  • Roue AR montage Artisanal : Jantes Enve AG28 (650B) – rayons Sapim CX-Ray Silver – Moyeu Industry Nine Silver
  • Pneus René herse Juniper Ridge (650Bx48) – Extralight – Crampon – Montage Tubeless
  • Pédales Shimano XT
  • Porte-bidons Silca Sicuro Titane


Le MR4 de Matthieu

Nous connaissons Matthieu depuis 2015. Utilisateur convaincu des pneus rené Herse que nous distribuons en France, Matthieu est un cycliste curieux, athlétique et représentatif d’une population grandissante de pratiquants en quête d’un savant équilibre entre performance et plaisir. A l’aise tant sur la route que sur les chemins ou encore  les parcours cassants que lui autorisent également ses sorties VTT, Matthieu était à la recherche d’un vélo capable de lui offrir la polyvalence nécessaire pour profiter à 100% du terrain de jeu au sein duquel il vient tout juste de s’installer.

Choix de plus en plus courant, Matthieu a opté pour deux paires de roues.

Sa paire de Enve G23 équipée de pneus René Herse Bon Jon Pass 700cx35 s’affranchira des sorties sur routes et chemins roulants

La seconde paire de roues, que nous avons choisi d’illustrer dans cet article est une paire de Tune Crosser Endurance en Aluminium, au format 650b et chaussée de pneus à crampons  René Herse Juniper Ridge 650bx48 en carcasse endurance. De quoi rouler aborder les passages techniques en toute sérénité !

Dans cette optique de polyvalence, Matthieu a également choisi une transmission à double plateau. Les développements offerts par le groupe GRX800 avec un pédalier 48/31 et une cassette 11-34 sont adapté tant à l’aventure qu’à une pratique routière plus conventionnelle dans laquelle finalement assez peu de cyclistes utilisent les développements plus longs d’un plateau en 50 ou pire 53 dents. A ce jour et d’après notre expérience, la transmission GRX est la plus fiable, endurante et performante du marché et c’est un point important tant nous souhaitons que nos clients puissent se concentrer sur la route plutôt que sur le matériel!

Enfin, Matthieu a profité de notre programme de peinture personnalisée en trouvant son inspiration dans un catalogue automobile! Cet « Urban Green » de chez BMW est à la fois sobre et élégant, complètement en phase avec l’esthétique de notre MR4.

LE MONTAGE DU MR4 DE MATTHIEU.

  • Cadre 2-11 Cycles MR4 (Acier) – Taille SM
  • Fourche 2-11 Cycles – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Noir
  • Potence Thomson X4- 100mm 10°
  • Cintre Thomson Road – 42cm
  • Guidoline Silca Nastro Cuscino – 3.75mm
  • Collier de selle Thomson – Noir
  • Tige de selle Thomson Elite – 27.2mm – 0° setback – Noir
  • Selle Brooks C13 Carbon
  • Boitier de pédalier Chris King Threadfit 24
  • Pédalier Shimano GRX RX810-2 – 48×31
  • Dérailleur AR Shimano GRX RX810
  • Cassette Shimano – 11×34
  • Chaine Shimano
  • Leviers + Etriers Shimano GRX RX810 – Flatmount – Hydraulique
  • Roues Tune Crosser Alu Disc Endurance – 650B – Black
  • Seconde paire de roues Enve G23 moyeux Chris King R45CL et pneus René Herse Bon Jon Pass Extralight montage tubeless
  • Pneus René Herse Juniper Ridge – 650Bx48 Crampon – Carcasse Endurance – Montage Tubeless
  • Pédales Shimano XT – SPD
  • Porte-bidons Silca Sicuro Titane
  • Peinture personnalisée – Vert « urbain » (BMW) finition vernis brillant.
  • Poids 9,4kg


New Headbadge !

Nous aimons et nous tenons à notre logo.

Pour certains il apparaît aussi complexe que le nom de notre marque, pour d’autres il est « Old School » voir désuet et pour d’autres encore il constitue un réel attrait. Lorsque nous avions réfléchis au marquage de nos premiers vélos, nous souhaitons quelque chose de discret mais marquant. Une « pièce ». Quoi de plus naturel donc que de vouloir perpétuer la tradition du « Headbadge » cher au monde du cyclisme (mais pas que).

Notre logo s’y prêtant bien, nous partions alors sur une solution artisanale, en fonderie, offerte par Geoff Moorhouse installé en Angleterre et dont l’entreprise se nomme le plus simplement du monde « Headbadge »

Après une centaine de vélos équipés, l’envie de changement pointait son nez. Que faire pour rester fidèle à notre essence, tout en se renouvelant et en modernisant? C’était le debut d’un processus de recherche et de reflexion de plusieurs semaines.

D’abord quelques dessins, puis des prototypes nourris par les conseils avisés de Tony pour finalement élaborer une nouvelle proposition que nous soumettrons à Geoff!

Ce dernier réalise chaque étape à la main et à petite échelle avec un grand soin et dans le respect de l’esthétique de ses clients. Après notre demande, Il commence par se lancer dans la création d’un nouveau master en métal, découpé, gravé, formé. Le Master sert de base à la réalisation d’un moule qui recevra l’alliage en fusion. Dans le respect d’une tradition d’orfèvrerie datant de plus d’un siècle, Geoff utilise un alliage composé de 92% d’étain et de 8% de plomb.

Les pièces obtenue sont terminées une par une à la main avant d’être peintes ou traitées chimiquement pour être foncées puis polies. Dans certains cas, les badges peuvent également être vernis.

Un process « old-school » et rustique… on adore !


Le MR4 à l'italienne.

Nous le revendiquons assez souvent, le vélo est un prétexte. Un prétexte à l’évasion, aux découvertes et surtout aux rencontres….

Il y a quelques semaines, par l’intermédiaire des réseaux sociaux, nous tombions sur le travail de Matthieu, graphiste de formation et passionné de vélo, récemment reconvertit dans la peinture de casques et de cadres sous l’enseigne qu’il a créée, Otimo Designs. Une histoire de réseaux donc, mais au delà du virtuel, Matthieu c’est le copain d’un copain, ou plutôt de le copain de plein d’autre copains.

Un email et quelques coups de fils plus tard, décision prise se lancer dans un projet commun !

Matthieu est très créatif mais aussi très attentif et observateur. Lorsque nous lui proposons d’avoir carte blanche et de travailler librement sur un kit cadre MR4 en taille ML, il a évidemment arboré un large sourire tout en soulignant qu’il imaginerait quelque chose de compatible avec le style, l’élégance et la sobriété qui caractérise nos vélos.

Une sympathique occasion de faire un test de travail commun et de vous proposer quelque chose d’un peu différent de nos montages habituels. Parmi nos client, certains utilisent le MR4 comme un vélo de route. Le hasard fait que ces vélos ne sont pas les plus visibles et que nous recevons donc souvent des questions sur le fait de savoir si oui ou non le MR4 peut répondre à cet usage. Une évidence pour nous et une réalité pour plusieurs cyclistes déjà équipés.

Pendant que Matthieu ponce, mélange, apprête… nous élaborons le reste du projet.

Ainsi nous avons fait le choix de donner une orientation route / endurance à ce montage mais également de l’équiper avec un groupe dont la polyvalence et la qualité sont trop mal connues du grand public, le Campagnolo Chrorus 12v à disques. Un morceau d’Italie en Auvergne !

Couplé aux nouvelles roues Campagnolo Shamal Carbone, (1585g compatibles tubeless) ce groupe offrira un agrément, une performance et des développement compatibles tant avec une pratique cyclosportive  qu’avec des sorties longues distances. Campagnolo a été le premier équipementier a proposer une transmission route avec des plateaux en denture 48/32. D’aucun jugeraient hâtivement qu’il s’agit là de développements propices à la randonnée mais notre expérience est qu’un grand nombre de cyclistes roule encore aujourd’hui avec des plateaux trop grands et peu adaptés à leur capacités physiques et/ou pratique.

La cassette 11-34 permettra d’arriver à bout de tous les cols, même chargé avec votre attirail de longue distance! Vous repenserez à nous lors de votre prochaine Born to Ride / Race Across France / Biking Man 😉

Le reste de l’équipement sera puisé dans le catalogue de notre partenaire Ritchey.

Basé à Saint-Etienne, Matthieu a pris la peine de nous livrer le fruit de son travail en mains propres. Une belle surprise. Le déballage fut un vrai régal et, surprise dans la surprise,  nous découvrons un motif graphique japonisant qui orne l’intérieur des fourreaux de fourche, dans des tons nacrés qui s’efface progressivement pour se fondre dans le blanc immaculé. Une merveille de subtilité, insaisissable en photo.

Quelques heures plus tard, le vélo était campé sur ses pneus René Herse extralight de section 700cx32, mis en pression par des chambres à air Silca en latex. On se répète, mais c’est stout simplement l’option la plus rapide et la plus confortable du marché.

Précision de taille, Ce MR4 serait complètement à l’aise en utilisation mixte et chemin avec une monte pneumatique de 35 à 42mm !

Place aux photos et au descriptif complet. Le vélo est visible sur rendez-vous à l’atelier et disponible à l’essai. Il est aussi à vendre, avis aux amateurs !

LE MONTAGE DU MR4 À L’ITALIENNE

  • Cadre 2-11 Cycles MR4S (Acier Inoxydable) – Taille M/L
  • Fourche Enve G Series Gravel – Carbone
  • Jeu de direction Chris King Inset 7 – Noir mat
  • Potence Ritchey Comp – 100mm
  • Cintre Ritchey Evo curve Comp  – 440mm
  • Guidoline Silca Nastro Fiore – 2.5mm
  • Tige de selle Ritchey Comp – 27.2mm – 0° setback
  • Selle Brooks C13 Carbone carved 132mm
  • Boitier de pédalier Campagnolo
  • Pédalier Campagnolo Chorus 12V – 48×32
  • Dérailleur AR Campagnolo Chorus 12V
  • Cassette Campagnolo Chorus 12V – 11-34
  • Chaine Campagnolo Chorus 12V
  • Leviers + Etriers Campagnolo Chorus 12V – Flatmount – Hydraulique
  • Roues Campagnolo Shamal Carbone
  • Pédales Look X-Track EnRage Titane
  • Porte-bidons Silca Sicuro Titane
  • Poids